HADOPI + 5 et le moral dans les chaussettes.

Publié le par showshoes



5 jours que la loi Hadopi est passée. 5 jours que mon moral descend un peu plus. 5 jours que j'aurais dû consacrer à la défense de l'Europe, à la promotion des Verts, du PS ou du Modem. Car, entendons nous bien, les UMPistes ne peuvent se sentir concerné par un vote sur lequel ils s'essuient les pieds. Puisqu'à les entendre, l'amendement 138 voté par le parlement européen n'est qu'une paille ! C'est donc qu'ils n'accordent aucun crédit audit parlement européen. Pourquoi en ce cas, voter pour eux ?.

Mon moral se casse la gueule.
En 2005 au moment du TCE, j'occupais la toile pour promouvoir le traité. Mais pas que. Vu l'état de la gauche, je me disais que si le TCE était voté, on avait une chance de pouvoir remporter les élections en 2007. Qui si le non était adopté, on ferait le jeu de Sarkozy. Je ne me suis pas trompée.
Le TCE n'a pas été voté. Sarkozy est passé.
Depuis tout va de mal en pis.
La chasse aux sans papiers est devenu une routine, un quotidien familier.
La promotion du bling bling, une évidence. Un plus. Un truc qui fait vendre les idées de Sarko-Dati.
Les médias aux ordres, une réalité dont on a du mal à se faire à l'idée. (cf Hees et son intervention au micro du 7-10 de France Inter)
Tout ça me fatigue.
Me lamine par le fonds.

Et puis Hadopi. Hadopi que je n'arrive toujours pas à digérer. La "mouchardisation" de nos ordinateurs portables rendu possible par des artistes degôche ! On marche sur la tête dans ce pays !

Finalement heureusement que j'ai entendu Lavilliers dire qu'il était contre cette loi. Il l'a dit  un peu tard, mais lil l'a dit quand même. Les autres, tous les autres, auteurs, réalisateurs, paroliers, musiciens, je vous invite comme Alicia à boycotter leurs oeuvres.



Publié dans Humeur

Commenter cet article

boebis 10/06/2009 18:25

le Conseil constitutionnel a parlé! amen :-D

sixtine 04/06/2009 09:25

Et comment qu'on va boycotter leurs oeuvres ! Nan mais...!

showshoes 08/06/2009 22:17


Ben en n'achetant pas et en ne consommant pas "bouygues" par exemple !


walkmindz 19/05/2009 11:58

1- D’un côté, nous avons une industrie culturelle déclinante n’assumant pas le proxénétisme économique et la pandémie infantilisante qu’elle exerce sous le regard de son débiteur. Celui-ci est à la fois une fondation philanthrope de gestion nationale et une entreprise d’import/export.
2- De l’autre côté, nous avons une infinité de niches de population n’ayant rien à voir les unes avec les autres, mais faisant front par principe de précaution. Nous prouvant par la même occasion à quel niveau de léthargie se trouvent nos sociétés occidentales pour qu’un luxe devienne une lutte nécessaire.
3- Au centre, se trouve le gros du troupeau qui n’a pas d’avis et fait preuve d’intelligence situationniste ou d’indifférence banale sur ce combat qui est à la fois d’avant-garde et d’arrière-cour.
4- Dans toutes les batailles, il y a des pertes acceptables. Mais comme nous ne prenons plus plaisir à nous salir les mains avec une de ces barbaries ancestrales, les invectives servent de nos jours de courroux médiatique ou de Hit Combo virtuel pour le bonheur des voyeurs générationnels et des lâches éternels.
5- Quand on pratique l’affrontement constant ou la paix commémorative pour occuper son temps, c’est que l’on est plus en mouvement. Alors la guerre civile des flux a-t-elle un sens ?
la suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/03/13/creation-internet-et-insultes-gratuites/

Thom 19/05/2009 10:50

Comme je te comprends...