Edvige et la question sécuritaire.

Publié le par showshoes

Pour aller un peu plus loin dans le débat qui s'ouvre aujourd'hui grâce au travail acharné des associations comme la LDH et du "comité non à Edvige" et qui oblige Nicolas Sarkozy et son gouvernement à reculer sur certains points du projet décret, je vous propose ces deux entretiens de Laurent Bonelli.
Qui est Laurent Bonelli ? Docteur en science politique, il est membre du groupe d'analyse politique de l'université Paris-X-Nanterre et du comité de rédaction de la revue Cultures & Conflits. Ce chercheur  de 38 ans, s'est spécialisé dans l’étude des discours publics sur le maintien de l’ordre et la répression.
Aujourd’hui, il publie avec d’autres un livre collectif intitulé Au nom du 11 septembre... Les démocraties à l’épreuve de l’anti-terrorisme (La Découverte, 420 p., 23 €) : trente auteurs y analysent les politiques anti-terroristes mises en place au sein des pays occidentaux, et les menaces que ces politiques feraient peser sur les libertés des citoyens.

Il nous apporte un autre point de vue (plutôt iconoclaste) sur la mobilisation autour d'Edvige. Cet entretien est en trois parties. Ce sont les deux dernières parties qui sont les plus pertinentes à propos d'Edvige. La première s'ouvre sur une question de l'interviewer "Nous français, on est vraiment les champions toutes catégories de l'anti-terrorisme..."


(2/3) - L'anti-terrorisme menace-t-il nos libertés ?
envoyé par lemondefr

Cette seconde partie traite de la "rhétorique sécuritaire" et Laurent Bonelli analyse notre comportement à propos d'Edvige.


Publié dans Politique

Commenter cet article

showshoes 12/09/2008 14:39

Tu crois qu'il va faire de l'ombre à BHL ?

Boebis 12/09/2008 14:28

très intéréssant, merci. en plus j'aime bien la chemise élgerement ouverte sur le torse viril de l'intellectuel.