Pouvoir, mensonge et sondage

Publié le par showshoes



MENSONGE : Nicolas Sarkozy a décidé le 8 janvier 2008 qu'il fallait supprimer la pub des écrans de France Télévision au nom d'une politique de civilisation. (Laquelle ? celle de Cuba ? de Pékin ?)

POUVOIR : Nicolas Sarkozy après avoir confié ce projet à Christine Albanel, crée une commission, le 19 février, la commission Copé afin de réfléchir à comment financer FTV sans ressources publicitaires. La commission rend un rapport, le 25 juin, que Nicolas piétine.


SONDAGE : Selon une enquête exclusive CSA-« le Parisien »-« Aujourd'hui en France » , 71 % des personnes interrogées sont défavorables à la nomination du patron de France Télévisions par le président de la République.

Cette opposition massive survient alors qu'une partie de bras de fer se joue entre le président de France Télévisions et le président de la République. Elle est de nature à conforter - mais pour combien de temps ? - Patrick de Carolis, le patron de FTV qui a mis depuis le 2 juillet, sa tête sur le billot pour défendre l'indépendance du service public. 

SONDAGE TOUJOURS :
C'est au nom des sondages que Nicolas Sarkozy fait passer ses réformes. Cette réforme-ci passera-t-elle, sachant que :

  • Depuis que Nicolas Sarkozy a décidé, en janvier, la suppression de la publicité, les Français ont déjà répondu, aux deux tiers (à 71%)  qu'ils n'étaient pas d'accord. Ils ont également retoqué l'idée de nouvelles formes de financement de France Télévisions.
  • Mais il y a pire.
  • Si, ces derniers mois, la majorité des Français se déclarait hostile à la suppression de la pub, les sondés proches de l'UMP soutenaient toutefois le chef de l'Etat dans ses intentions. Cette fois, un sympathisant sur deux s'oppose à la désignation du patron de la télé publique par l'exécutif. Un seuil est franchi. Un ennui supplémentaire pour les députés et sénateurs UMP qui doivent se réunir en septembre-octobre pour voter la réforme que Nicolas Sarkozy veut rapide. Certains éléments du projet présidentiel seront-ils amendés, voire remis à plus tard ?
(Source: Le Parisisen)

Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rouen 08/07/2008 05:46

Si 71 % des français pouvaient être aussi d'accord pour virer Sarko....