J-72h pour la commission Copé : Carolis, l'homme à abattre.

Publié le par showshoes



La commission Copé (l'invention de Nicolas Sarkozy) a été crée pour trouver une solution au financement de France Télévision sans la pub, mais pas que...

En sous main pied devrais-je dire, elle a été créée pour liquider le très chiraquien Patrick de Carolis.
C'est pourquoi dans sa copie, Copé a modifié la nomination du PDG de France TV qui jusque là passait par le CSA.
Dans son rapport la commission Copé revient sur le processus de cette nomination. Ainsi, la commission sans supprimer le CSA  amoindrit  fortement son rôle :
Attention c'est compliqué :
1. Le CSA propose au conseil d'administration du groupe une short lste de trois à cinq personnes.
2. Le conseil d'administration du groupe élit son président.

Jusque là, vous me direz, c'est simple. Mais c'est oublier qu'entre temps, c'est en fait le conseil d'administration de France TV qui a été chamboulé.

Le conseil d'administration serait composé de douze membres (en plus du président) dont deux représentants de l’Etat (un commissaire du gouvernement qui serait seul à disposer d’un droit de veto et un membre de l’Agence des Participations de l’Etat), deux représentants du personnel et huit personnalités qualifiées représentant le monde de l’entreprise, et désignées par Matignon sur une liste de seize noms proposée par le collège des commissions des affaires culturelles des deux Assemblées (Sénat et Assemblée Nationale).

Si ça ne vous rappelle rien, c'est que vous n'avez pas connu l'ORTF. Mais cette nouvelle mainmise du pouvoir sur la télévision a un petit goût de revenez-y qui est des plus détestables.

Nonobstant, c'est dans ce § du rapport, la volonté affichée de Sarkozy de pouvoir flinguer à bout piétant Caroiis.

 


Commenter cet article