TF1 a touché le fond : Nicolas Sarkozy retrousse ses manches !

Publié le par showshoes



Après avoir  touché le fond, TF1 remonte...

C'est vrai que le 21 mai, l'annonce par la commission Copé de trois scénarios pour sauver la télévision publique avait fait encore chuté l'action TF1. (Voir ici l'article de La Tribune) Mais pas que l'action TF1, celle des autres chaînes privées aussi. Cependant, (source La Tribune) "la chute la plus forte revient au titre TF1 qui a perdu 4,44% à 13,32 euros, suivi de M6 qui a cédé 3,45% à 14,44 euros et Canal Plus enfin qui a reculé de 1,08% à 6,38 euros".

On se souvient des valses "croches pieds" que Nicolas Sarkozy avait dansé avec Chirstine Albanel quand au grè de ses annonces, les actions TF1 chutaient.

On comprend mieux, du coup, les coups bas que Nicolas Sarkozy envoie, aujourd'hui, dans les tibias de Copé.
Le premier (le plus fort, le plus absurde) n'augmenter la redevance sous AUCUN PRETEXTE. Même pas l'indexer au coût de la vie, RIEN, NADA, Queue de pied ! Hélas, cette déclaration tonitruante n'a pas fait bouger d'un pouce l'action TF1.

En bon élève communiquant, Copé s'est, de son côté, très vite rattrapé au cordeau et a immédiatement communiqué sur la deuxième coupure publicitaire, tant souhaitée, tant voulue par les chaînes privées. Et en bon élève, Copé a réussi à faire remonter, ce lundi 2 juin, l'action de TF1 de 1,65% à 12,93 euros, dans un marché parisien pourtant en baisse de 1,14%. (source l'Express).

Ce n'est donc pas Nicolas qui a sauvé TF1 mais bien Copé. Copé qui s'est invité à la table de Martin Bouygues, sans qu'on lui demande rien, sans que Nicolas l'y autorise. Copé, le président des parlementaires de l'UMP, ceux-là mêmes qui n'en peuvent plus de Nicolas et de son interventionisme. Copé, le nouvel ennemi de Nicolas.

Gageons que dans les semaines à venir, il va y avoir du riffifi dans le landernau politique et des dessous de pieds pour le moins tordus...



Publié dans Médias

Commenter cet article