Quand Christine Albanel sauve ses pieds...

Publié le par showshoes

Ring.jpg

c'est Olivier Poivre d'Arvor qui saute !
Pourquoi ?
Tout simplement parce que Chirstine Albanel ne peut pas être partout. Son Ministère d'abord, les autres ensuite.

Certes elle a perdu son éléction municipale, mais comme elle l'a si bien dit  au soir de la défaite "De toute façon le IVe arrondissement était donné perdant". Y'a pas à dire, Christine c'est une vraie gagnante... ! Mais elle a conservé son portefeuille de Ministre. Et ce au grand dam de Georges-Marc Benamou qui oeuvrait depuis l'élection de Sarkozy pour le lui ravir.
On imagine donc que ça a dû chauffer sec dans les salons lambrisés de l'Elysée, entre les deux tours des municipales. Georges-Marc, conseiller spécial es-culture de Sarkozy,  travaillant l'entourage de Sarkozy les 2G (Guéant et Guaino) au corps pour destabiliser Christine, tout en assurant à son "grand ami" Olivier Poivre d'Arvor qu'il aurait la Villa Medicis.



Sauf que... entre temps, Christine Albanel s'était mis dans sa poche, Bernard Kouchner, en militant en faveur de Christine Ockrent au poste de Rédactrice en Chef de France Monde.

Résultat du remaniement ministériel : Christine Alabnel reste à la Culture et Georges-Marc Benamou (GMB) s'envole pour la Villa Médicis avec comme principal projet l'adaptation  de son livre, "le Fantôme de Munich" par Milos Forman. Ca fait un peu léger comme programme pour le rôle d'ambassadeur culturel que doit remplir GM Benamou, ça fait même un peu résident et non pas directeur...
Bref au jeu des chaises musicales, ce n'est donc pas Christine Albanel qui a valsé, mais bien Olivier Poivre d'Arvor.
Un "Poivre" remonté comme une pendule qui n'en revenait pas d'être trahi de la sorte alors qu'il avait déjà bouclé ses valises pour la somptueuse demeure au coeur de la ville éternelle pour six ans. (six ans, c'est le mandat).

Une pétition a donc tourné en sa faveur et contre GMB qui se défendait Vendredi 28 mars sur le plateau du Grand Journal arguant que sa nomination avait été appuyée quatre jours plus tôt par Christine Albanel sur ce même plateau. (oui mais ça, c'est du Christine tout craché, elle ne se risque plus à jouer  contre Nicolas : cf ici) C'est donc sur le plateau du Grand Journal (C+) que GMB s'est dit favorable à la création d'une commission chargée d'étudier les nominations aux postes stratégiques de la culture. Car GMB plaide pour une transparence totale :
"J'espère simplement que mon cas ne sera pas exceptionnel et qu'on appliquera la transparence à tous les postes publics à pourvoir, qu'il s'agisse du Louvre, de la Bibliothèque nationale, du château de Versailles", ajoute-t-il toutefois. "Je souhaite aussi que, conformément au programme de Nicolas Sarkozy, la représentation nationale soit associée à ces procédures de nomination".

Une pierre pied dans le jardin d'Olivier Poivre d'Arvor...

Affaire à suivre certainement...





Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article