Les pieds nickelés à Neuilly sur Seine

Publié le par showshoes

Les-pieds-nickel-s-neuilly.jpg

Ils étaient quatre, quatre, pieds nickelés à battre la campagne à Neuilly sur Seine. Quatre  : Arnaud Teullé, Marie-Cécile (on est à Neuilly, ça doit certainement faire partie des prénoms obligatoires!) Ménard, Jean Sarkozy (on est  à Neuilly, ça fait partie des noms obligatoires) et David Martinon.  Trois neuilléens pur souche et un énarque parisien, le porte-parole de l'Elysée (celui qui à chaque conférence de presse se hâte de préciser : l'Elysée ne commente pas), le préféré de Cécilia.

Quatre pieds nickelés donc pour une liste UMP.

Face à eux : Lucienne Buton, 70 ans (PS) qui depuis 1983 se présente sans relâche au poste, et Jean-Christophe Fromentin de droite mais pas UMP, ni Modem, qui depuis hier rafflerait le poste avec plus de 45% de votes. (selon un sondage commandé par le Figaro)

Nos quatre pieds nickelés ont alors soudain réalisé qu'ils étaient quatre et non trois ! Leur échec, c'était ça. Il y en avait un de trop.

Exit  David Martinon, pas neuilléen, pas people, et plutôt pieds en dedans..
En plus, il faut bien le dire, pour nos trois pieds nickelés restant, c'est du gagnant-gagnant .Car une chose est sûre, même s'il est dehors, Martinon restera fidèle à sa ligne de conduite : L'Elysée ne commentera pas !




Publié dans Politique

Commenter cet article