Beaumarchais avec ses pieds !

Publié le par showshoes

"Figaro" diffusé hier soir sur France 3 était annoncé comme un évènement médiatique à ne pas manquer...

Tu m'étonnes. Que des gens de cinéma sur cette affiche : scénariste, réalisateur, actrice et acteurs. Des égos en mal de reconnaissance qui n'ont pas hésité à faire payer à France 3 le max pour leur présence.

Isabelle Adjani, en tête avec  quelque chose comme 500 000 €.
(soit la moitié d'un budget  pour l'ensemble d'un téléfilm normal)


Le budget de ce téléfilm est secret. Mais bizarrement on n'imagine pas que les autres techniciens et comédiens se sont partagés les 500 000 € restants. D'autant que d'après ce qu'a confié Anne Holmes, la directrice de la fiction de France 3, au journal "Le Figaro", la chaîne dispose d'un budjet de 70 millions d'Euros par an. Et, elle rajoute :
«Jusqu'à il y a un an, nous dépensions à peu près la même chose pour tous les films.  Aujourd'hui, on varie les investissements. Une vedette au générique, c'est un cadeau au téléspectateur, et un signe extérieur de prestige pour nous.»

Ah ça pour être un signe extérieur de prestige, ça, ça a marché ! Hier, Adjani faisait toutes les couvertures...
Sauf que le téléspectateur, contrairement à ce que croit la directrice de la fiction de France 3, le télépspectateur, n'en a rien à faire de ce genre de cadeau !

"Figaro" avec I.Adjani, J.Weber et B.Podyladès a réuni en tout et pour tout : 1 823 000 téléspectateurs, soit 7.9 % de pdm. Queue de chique ! Rien ! Nada !

Et si sur les 500 000 € investis sur Isabelle Adjani, le producteur en avait pris la moitié pour le scénario... Ca aurait pas été plus intelligent ? Parce que dans le genre adaptation libre, on avait plutôt l'impression d' assister à une pièce de théâtre mal fagotée... Il s'agissait de Beaumarchais tout de même ! Et pour moi, il n'a jamais écrit avec ses pieds, celui-là, c'est quand même lui qui mettait en exergue, dans cette pièce, la liberté de la presse et place de la religion dans la société, tout ce qui aurait pu faire le sel de ce téléfilm et que les auteurs ont passé à la trappe...

Dommage...


Question perfide et purement perfide  : à votre avis elle a quel âge Isabelle Adjani ? 20, 30, 40 ?

undefined

Commenter cet article

Showshoes 12/02/2008 20:08

Plus... 52 ans... mais elle a payé de sa poche les retouches palettes graphiques pour paraître toujours aussi jeune...
(en même temps avec 500 000 € de cachets, elle pouvait se le permettre !)

Showshoes 12/02/2008 15:57

Je suis assez d'accord avec toi sur le fond du problème...ce sont toujours les mêmes oeuvres qui sont adaptées (sans point de vue particulier) à l'écran alors qu'elles sont pour la plupart du temps déjà étudiées à l'école... Mais c'est une façon pour la télé de service public de se donner bonne conscience en programmant de la littérature française estampillée chef d'oeuvre depuis au moins trois siècles ! Personne ne pourra s'interposer et l'accuser de se tromper !

Thom 10/02/2008 19:38

Je l'ai pas vu. Donc j'ai rien à dire. Je dirais même que je m'en fous un peu, Beaumarchais je connais ça par coeur. Ce qui m'emmerde le plus avec ce genre de fiction, c'est que je me demande si ç'atteint son objectif (à savoir attirer à de grandes oeuvres un public qui n'y aurait pas été forcément). J'avoue que j'ai des doutes...y a t'il beaucoup de djeun's ne connaissant pas Beaumarchais qui ont regardé ? Je veux dire : à part ceux que leurs parents ont forcé...

Mouais...non vraiment, j'ai des doutes. J'ai plutôt l'impression que ça n'intéresse que les retraités ainsi que quelques collègues à moi (des profs, donc). Pire encore : j'ai l'impression qu'au lieu d'amener les gens au texte, ce genre de téléfilm se substitue à lui. Merde : je vire réac ;-)

Ribouledogue 09/02/2008 14:23

Euh.. 40, non ?

Boeb'is 09/02/2008 12:53

Ca pouvait pas être pire que le film sur Molière! pour qui je te rappelle tu as voté! arg