Croche-pied pour Christine Albanel

Publié le par showshoes

danses.jpg

L'ancienne présidente du musée de Versailles, propulsée par Nicolas Sarkozy au poste de ministre de la communication, a décidément toujours bien du mal à suivre son président !
Et notamment sur le dossier "Télévision"
Et question valse, elle risque à tout moment de se retrouver dans les cordes...
Bref rappel historique des faits :

17 sept 2007 : Christine Albanel se déclare favorable à l'augmentation de la redevance audiovisuelle.
Pour Christine : cette augmentation permettrait de fournir plus de moyens à aux chaînes du groupe France Télévisions. 

9 oct 2007 au moment du MipCom, la ministre met les pieds dans le PAF.
Elle annonce quatre chantiers de réflexions qui doivent mener à une réforme de la loi sur l'audiovisuel:
1. La législation entre producteurs et diffuseurs,
2. La publicité,
3. France Télévisions (FTV)
4. et les seuils de concentration.

Le petit monde de l'audiovisuel s'interroge. Pourquoi y-a-t'il un chantier, spécial France Télévisons ?
FTV serait-il sur la sellette ?  Christine botte en touche, s'attaquant publiquement aux chaînes privées.

Elle est seule à Cannes, Nicolas est à Paris. (pas évident pour une valse)
Ainsi, elle critique ouvertement la politique fiction de TF1 et clame : « Nous ne devons pas cloner les séries américaines. » Et va même jusqu'à annoncer que désormais les investissements des chaînes de télé doivent se concentrer à 85% sur les œuvres dites patrimoniales, à savoir fictions, dessins animés ou documentaires. Les 15% restants étant réservés aux magazines et à la télé-réalité. (adieu pop star, D&CO, et autres Zone Interdite). Les décrets dits des sous-quotas seraient-ils enfin signés ?
Ca fait bientôt six mois qu'ils traînent sur son bureau... la profession espère.

Si Nicolas ne danse pas, la profession, elle, chante... Puis déchante...  quant à Christine, elle, elle valse....


2 nov 2007,
une brève émise par la Société Générale, met le feu aux poudres.
La banque française recommande d'acheter des titres TF1 et M6, estimant que le secteur audiovisuel français est en passe de connaître des changements importants dans les mois qui viennent. Elle inisiste sur le voeu du président de faire des chaines de Télévisions des groupes intégrés d'ampleur internationale.

Christine est dans les cordes. Dans cette valse que Nicolas lui a proposé, il y a eu le moment où il l'a lâché et ce moment, Christine n'arrive pas à s'en souvenir...


8 janv 2008, lors de sa conférence de presse, Nicolas annonce qu'il n'y aura plus de publicité sur FTV.
Les titres TF1 et M6 bondissent de 10%.

Croche-pied de Nicolas. Et ce n'est plus Christine qui valse, mais clairement ses décisions !
mais Christine s'accroche. Elle ne tombe pas.

10 janv 2008,
invitée sur  France 2, Christine revient sur la scène et tend une main chaleureuse et pacifique à Nicolas. Elle veut continuer la danse. Elle confirme donc à Pujadas, qu'il est très important de supprimer la pub afin de redonner tout son sens au mot "service public"...  et nous informe que la décision sera effective à partir de janvier 2009.

Les titres TF1 et M6 chutent...

A mon avis, c'est pas évident évident qu'ils redansent ensemble, Nicolas et Christine... ;-)










Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article