Sur quel pied danser ? Sarkozy hésite...

Publié le par showshoes

Embarras-du-choix.JPG

Pourtant il a l'embarras du choix, notre président.
Un coup à gauche, un coup à droite, un coup à l'extrême droite, puis plouf, je reviens au centre et hop, le tour est joué !
Pendant deux heures, il nous a raconté sa campagne présidentielle, sauf qu'il n'est plus en campagne.
Pendant deux heures, il a tenté de nous expliquer sa politique de civilisation, citant Edgar Morin, à tour de bras.
Cet épidode me rappelle la fracture sociale de Jacques Chirac. Terme que l'ex avait emprunté à Emmanuel Todd, intellectuel plutôt de gauche. Mais personne ne s'en émeut. Finalement, la droite pille les penseurs de gauche sans que plus personne ne s'en soucient. Pensez donc, Nicolas nous a dit qu'entre Carla et lui c'était sérieux. Voilà une information de la plus haute importance.

Mais Nicolas, rendons lui grâce, n'a pas disserté sur sa liaison. Il a martelé ses voeux de changements. il faut tout changer.  A commencer par les 35h. Qu'il faut définitivement abolir, selon lui, le 8 janvier à 12h. Et puis finalement, non, le lendemain, il dément. Il n'est pas question d'abolir les 35h.
Nicolas ne sait pas sur quel pied danser...
Avec qui, ça on sait... Mais sur quel pied, ça on ne sait pas.

Sur sa santé, Nicolas nous a juré pendant sa campagne qu'il sera transparent. Sur le plateau du Grand Journal de Michel Denisot, il a même promis qu'il ferait de son médecin, une star.
Pourtant, dès qu'il a été malade, c'est en catamini qu'il s'est rendu à l'hôpital de Grâce. C'était en Octobre 2007.

Peut-être que si Nicolas ne sait pas sur quel pied danser, c'est parce qu'il est amnésique ?
Sinon comment expliquer qu'il ait visiblement offert la même bague à Cécilia qu'à Carla ?

Publié dans Politique

Commenter cet article